Denis Van Hecke

Né le 1 février 1951 à  Bruxelles dans une famille de musiciens, décédé le 9 Janvier 2012 à Ransart Belgique

ÉTUDES ET DIPLÔMES

  • Commence à  6 ans avec son père violoncelliste, à  7 ans, il entre à  l’Académie de Bruxelles pour étudier le violoncelle, le solfège et la musique de chambre
  • De 1965 à 1968, il est au Conservatoire Royal de Bruxelles, voyage quelques temps sur les routes de France et sur les quais de Paris, son instrument sur le dos. Une excellente école d’improvisation !
  • De 1973 à  1975, reprise des études au Conservatoire Royal de Mons: Premier Prix de Musique de Chambre et de Solfège

PARCOURS PROFESSIONNEL

  • Il monte pour la première fois sur scène à 16 ans, avec David Mac Neil au Théâtre 140 à  Bruxelles.
  • En 1969, il joue avec le Wallace Collection en tournée en France, Belgique, Portugal et Espagne, à  son retour, il commence les premières expérience d’électrification du violoncelle.
  • En 1970, il repart en tournée en Espagne avec le groupe Los Canarios. A Madrid, un luthier lui construit son premier violoncelle électrique.
  • De 1972 à  1976, il joue dans l’Orchestre national de Belgique et le Philharmonique de la Radio télévision belge, il fonde le groupe « Blue Rock » avec lequel il enregistre et tourne en Belgique et en France, il tourne également en Hollande, avec le groupe américano-portugais Sail-Joia
  • Lors d’une tournée Blue Rock en France, il rencontre Pierre Vassiliu avec qui il tourne en duo et autres formations pendant 4 ans.

Il joue également avec Bernard Lubat en duo ou avec la Compagnie Lubat, avec Confluence et le Swing String System de Didier Levallet, non sans oublier sa chère Belgique, où il joue et enregistre avec Aqsak Maboul et Julverne, à  la même époque, il commence les concerts en solo, les concerts en duo avec Frank Wuyts, avec qui il forme « Musique Flexible« .

DISCOGRAPHIE

Blue Rock, Aqsak Maboul, Julverne, The Balladers, Sail-Joia, Cécil Maury, Pierre Vassiliu, Confluence, Swing String System, Jacques Higelin, John Greaves, Malavoi, Résistance, Tierra Del Fuego, Marie-Laure Béraud, Xavier Lacouture, Didier Odieu, Marie Chasles, Christiane Stefanski ……

Cellophony, disque d’illustration sonore.

PAGE FACEBOOK DENIS VAN HECKE

Denis et Timon Nicolas sur youtube

Denis avec Vanina Michel et Diabolo

dans chaque église il y a quelque chose qui cloche

AQSAK MABOUL un peu de l’âme des bandits

Denis et Frank un beau jour de Décembre à Anderlecht

Escapades et Décalages

Milano per Caso avec Frank et Fanny Wuyts

Tarzan Live 1981 avec Pierre Vassiliu


PAGE FACEBOOK DENIS VAN HECKE

18 commentaires sur “Denis Van Hecke
  1. Alain dit :

    Un ami devenu, trop peu longtemps rencontré. Denis était factieux de maladresse, d’une humanité© rare car il avait le don de séduire sans chercher la séduction.Il laisse une empreinte de dinosaure .Un grand grand grand musicien.

  2. brunier dominique dit :

    J’adorais ce violoncelliste l’étant moi mème :j’étais allée quelques années auparavant l’écouter 3 jours de suite car chaque fois à cause de ma timidité je n’osais pas aller lui dire comment j’aimais son jeu son répertoire cette façon de raconter ce magnifique instrument ….bref le 3ème jour poussée par un ami je suis enfin allé lui dire combien il me fascinait et sa réaction m’a donné beaucoup de regret: il m’a dit dommage que tu ne sois pas venir me parler avant figures toi que je m’ennuies à villeurbanne à mourir et nous aurions pu jouer tous les deux !!!!et voilà que du bonheur !à l’heure d’aujourd’hui je joue aussi un solo de violoncelle et je pense vraiment très souvent à lui il m’avait transportée tant avec son cello que de son humilité sa gentillesse et de l’humour …et j’ajoute il n’a pas eu la carrière qu’il méritait à défaut de certains ….alors Monsieur Denis je verse un peu de vin sur le sol et je bois à ta santé …..je penses à toi ….merci de la trace QUE TU LAISSES …la tchodrome…..

  3. Guy De Herdt/Vitocervo dit :

    Une superbe soirée chez des copains, fin des années ’70, c’était la première fois que j’entendais un cello amplifié. Gros choc. Puis, je me rappelle la période Higelin, etc … J’étais copain avec les frères Coulon, j’écoutais Aksak Maboul.
    Bref, pourquoi sommes-nous si modestes, en retrait, nous autres Belches ?
    Dédicace spéciale à mon ami Pier Quinet, guitariste, encore plus modeste que la moyenne, et disparu lui aussi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*