Allez et ça maintenant en +

Il y avait déjà les pesticides, la haute-tension, les relais gsm, le wi-fi, la pollution et j’en oublie … il y  a quelques mois pour faire des économies d’énergie, j’ai passé 2 ou 3 jours à virer tout l’éclairage allogène de ma maison pour le remplacer par des lampes basse-tension, j’en ai mis partout jusque bien sur en bon père, dans les chambres de mes filles … et voici ce que j’apprends

vu chez alterinfo

  • Alerte à  Babylone
  • Allez et ça maintenant en +
  • Electro sensibilité
  • Cancer: Docteur Hamer seul contre tous
  • Le scandale du siècle (un de plus)
  • Publié dans Environnement, Santé Tagués avec : , , , , , ,
    8 commentaires sur “Allez et ça maintenant en +
    1. soky dit :

      @ Jean => C’est facile de critiquer sans argumenter.

    2. jan dit :

      Bravo à vous, la journaliste de montrer cette simple expérience qui permet au lecteur/’voyeur’ d’en tirer les conclusions lui-meme.
      Quand est-ce que beaucoup d’autorités politiques, religieuses, médicales et d’autres vont cesser de prendre le citoyen pour des c…?

    3. sebastien dit :

      Coucou!

      1/ Dire que l’ampoule 50hz n’emet pas de rayonnement magnetique est un peu gonfle! C’est sur que ca va pas faire bouger une aiguille mecanique dont la reactivite est trop lente pour cela, mais l’usage d’un oscilloscope aurait ete nettement plus honnete. De plus mesurer le champ a l’horizontale [de plus lampe eteinte] et pas en flux [verticalement, lampe allumee] est une facon tres originale d’approcher la physique des ondes. Je ne parle meme pas de mettre la boucle autour de la lampe, ce qui dans ce cas precis garantit qu’on ne mesurera rien du tout!

      2/ Ceci etant, les lampes a basse consommation ont des transfos non blindes ce qui est regretable. Elles contiennent de faibles quantite de mercure [metal lourd] a noter en contre partie que leurs collegues a incandescence fonctionnent au Tumgstene durcit au thorium, qui de memoire [;-)] n’ont jamais ete des elements legers!!! [Metaux tres lourds]. N’oublions pas que nous avons consomme et repandu des tonnes de mercure par les piles et autres thermometres. Le mercure gazeux contenu dans ces lampes n’a rien de comparable en quantite a ceci; il est d’ailleurs present dans toutes les lampes blanches des eclairages urbains et des stades…

      3/ Qu’il y ait en arriere plan des aspects economiques directs pour quelques grosses boites ne fait aucun doute. Les avantages pour le tout public sont par contre assez nombreux: la faible chaleur emise equivaut a reduire d’autant les risques d’incendie [surtout en bulbe ferme], la forte luminosite permet de se passer de pieds hallogenes lesquels sont de veritables dangers publics pour les enfants [risque de chute, d’electrocution et de brulures], la duree de vie de ces lampes est grande.

      4/ bilan ecologique energetique. Je n’ai pas de billes la dessus, helas [je suis preneur]. Il est tres difficile d’etablir le point optimum sans savoir les tenants et aboutissants. Ainsi, une lampe de 100W fonctionnant 3h par jour, correspond annuellement a 100 000 Wh, i.e. 100 kWh. Elle peut etre remplacee par un equivalent de 13 W, soit 7 fois moins, i.e. 13 kWh/an. L’economie n’est toutefois pas de 100-13 pour le client. En effet, sur les 100W, 93 a 95% sont de la chaleur. Cette derniere contribue au chauffage de la maison l’hiver… Mais pas l’ete, particulierment lorsqu’une climatisation existe. Tout de suite on commence a entrevoir une difficulte de calcul. Allons plus avant: la production de la lampe a incandescence requiert a priori moins d’energie que celle de la lampe basse consommation [a verifier toutefois, cf le filament en W-Th qui necessite de tres hautes temperatures de production], mais sa duree de vie est plus courte. A quelle difference de duree de vie la basse conso devient energetiquement rentable? Il faut de plus introduire la notion d’achat, c’est a dire de deplacement vers un magasin avec des moyens de transport pour integrer cette composante dans le calcul. De meme, la livraison a partir de peu d’entreprises (moins bien reparties donc) peut aussi influer sur le bilan energetique in fine, le seul a prendre veritablement en compte si on regarde la notion de basse consommation.

      5/ Les ampoules basses consommations vont disparaitre d’ici quelques annees [5 a 10], remplacees par les lampes a diode actuellemnt en phase finale de developpement, mais que les fabriquants hesitent a mettre sur le marche car leur duree de vie est hyper longue [superieure a 50 000 heures, soit 40 a 50 ans de fonctionnement equivalent, cf 3h/jour=1000h/an]

      En esperant que ceci puisse apporter quelques indices quant a l’anlyse de la chose…

      A+

      Sebastien

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    *